Quelles conséquences au niveau mondial ?

Si Internet venait à disparaître du jour au lendemain, le monde ne s’effondrerait pas. En réalité, il faut savoir qu’à l’heure actuelle, près de 4 milliards de personnes n’ont pas du tout accès à Internet, donc soit plus de la moitié de l’humanité, qui ne remarquerait même pas qu’il a disparu. Mais pour le reste de l’humanité, cette disparition serait constatée extrêmement rapidement.

Peut-être que si Internet venait à disparaître, les utilisateurs des réseaux sociaux se téléphoneraient pour prendre des nouvelles, ou organiseraient des sorties en extérieur (lorsque physiquement possible). Certains pourraient même écrire des lettres à nouveau, et les envoyer par la poste. Bien entendu, si Internet disparaissait, nous pourrions également oublier d’effectuer de quelconques transferts de fichiers informatiques (hors clé-usb, disques externes, CDs, Bluetooth ou Wi-Fi), car sans connexion internet, ce serait tout simplement impossible.

Certaines des conséquences d’un monde sans Internet seraient davantage ressenties par certaines générations. Un individu âgé de 85 ans trouverait très certainement cette disparition moins grave qu’un adolescent d’aujourd’hui. En effet, une personne âgée serait plus à l’aise avec un téléphone traditionnel pour appeler son petit-fils, plutôt que de lui envoyer un message texte.

À savoir que les messages textes (via WhatsApp, Telegram, ou toute autre application permettant de communiquer par texte avec d’autres personnes) sont actuellement envoyés par dizaines, voire centaines, quotidiennement par de très nombreux individus. Donc, plus de messages envoyés par le biais d’Internet, et plus de réseaux sociaux non plus !

En plus de tout cela, il nous faut penser à l’aspect économique de la perte d’Internet. Il faut savoir que les données financières sont généralement stockées sur des serveurs, donc les services bancaires dépendent tout simplement d’Internet !

Tous les transferts électroniques seraient tout simplement impossibles. Cela signifie donc que vos cartes de crédit et de débit seraient inutiles, et se transformeraient en de vulgaires bouts de plastique. Nous devrions donc également totalement repenser notre manière d’effectuer des paiements. 

En réalité, les transferts électroniques seraient totalement effacés. Les gens seraient obligés de rédiger des chèques de loyer par exemple. Bien entendu, de très nombreuses pertes financières seraient ressenties pour de nombreuses entreprises à travers le monde. De grandes entreprises telles que Google, Facebook et Amazon feraient faillite, perdant leurs revenus combinés de près de 440 milliards de dollars.

En fait, toutes les entreprises qui effectuent des ventes en ligne en souffriraient terriblement. Toutes les entreprises qui utilisent Internet comme moyen de publicité seraient également concernées. Tous les sites d’actualité (comme Trust My Science d’ailleurs) ne pourraient tout simplement pas survivre sans Internet. De plus, les gens à travers le monde ne pourraient plus s’informer de manière autonome, quels que soient les sujets.

Certains pays qui comptent beaucoup sur Internet pour contribuer à leur croissance et à leur stabilité économique seraient freinés dans leur élan, et ne pourraient pas progresser comme ils le voudraient. Quant aux pays développés, ils perdraient des industries entières et feraient face à une crise économique. Même les pays qui ont une plus faible présence sur internet seraient touchés, car le commerce international est tributaire d’internet.

Il en va de même pour le transit mondial. En effet, sans accès à internet entre les aéroports, les avions, les navires, les trains et les entreprises de camionnage, nous devrions revenir à un suivi des marchandises via papier. Bien entendu, de ce fait, cela augmenterait la valeur marchande des produits transportés, car il serait plus compliqué de livrer les marchandises aux magasins.

 

Quel avenir pour un monde sans Internet ? Des alternatives sont-elles envisageables ?

Plus globalement, un monde sans internet serait-il envisageable ? Et si nous n’avions pas le choix, combien de temps est-ce qu’il nous faudrait afin que nous nous adaptions à ce nouveau monde ?

Saviez-vous que certains pays ont mis en place un « Kill Switch » (« commutateur d’arrêt ») d’Internet ? Dans le but de stopper toute communication Internet si jugé nécessaire. À savoir que le concept d’un Kill Switch d’Internet est basé sur la création d’un point de contrôle unique (c’est-à-dire un commutateur) pour une autorité unique de contrôle, permettant d’arrêter Internet dans le but de protéger Internet même, ou ses utilisateurs.

Bien entendu, « arrêter » Internet dans son ensemble est plus compliqué que couper quelques câbles, ou presser une série de boutons (physiques) d’arrêt des serveurs, ou tout autre système de coupure d’urgence. Internet est le réseau central mondial de nombreux autres réseaux informatiques : et tout cela ne dépend pas que d’une seule machine. En effet, même si une partie venait à être déconnectée, d’autres resteraient encore fonctionnelles.

Dans tous les cas, il s’agirait de la fin du monde tel que nous le connaissons aujourd’hui. Bien entendu, ce ne serait pas la fin du monde en soit, mais ce serait clairement la fin d’une ère. Nous serions obligés de nous adapter, de réapprendre à vivre sans internet. En effet, la disparition d’Internet changerait instantanément notre monde tel que nous le connaissons.

À l’heure actuelle, des mesures ont été mises en place pour garantir que ce scénario ne puisse jamais se produire, mais… il ne faut jamais dire jamais. Nous ne sommes jamais à l’abris d’un tel événement. Nous ne savons pas de quoi demain est fait.

De plus, après avoir goûté à la magie et aux infinies possibilités d’Internet, serions-nous réellement capables de vivre sans cette technologie ? Serions-nous capables de retourner au modèle de l’ère pré-Internet ? En effet, il est très prévisible qu’après avoir profité de tant de technologie et de savoir, nous souhaiterions retourner à un modèle similaire le plus rapidement possible.

Saviez-vous qu’il existe des réseaux « mesh », qui sont déjà utilisés aujourd’hui en cas de catastrophes naturelles ou de censure d’internet, dans certains pays en conflit ? Ces réseaux mesh (soit des réseaux maillés) sont des réseaux d’ordinateurs utilisés pour communiquer durant des catastrophes naturelles ou des crises, et peuvent constituer une solution pour garder le contact avec des personnes sur le terrain. Ce type de réseau intéresse également les individus soucieux de la cybersurveillance.

En effet, les réseaux maillés permettent une communication indépendante entre ordinateurs, téléphones ou terminaux de communication en circuit fermé. De plus, grâce à son caractère local et son circuit fermé, un réseau mesh empêche ainsi toute surveillance ou espionnage potentiel (car les seuls utilisateurs sont les « nœuds » du réseau, et seuls eux peuvent y accéder et intervenir). Il s’agit donc là de l’une des nombreux solutions possibles. Une sorte d’hybride, à mi-chemin entre l’ère pré-Internet et celle que nous connaissons actuellement.